Montée en charge d’Electrocycle, l’Asso D3E

L’inventeur (principal) d’un régénérateur de piles alcalines & chargeur d’accumulateurs nous a reçu le 5 mars 2015 pour nous présenter son invention. C’est quoi une pile électrique & quels sont les enjeux environnementaux liés à ce futur DEEE ? Quelles sont les principales caractéristiques de l’invention qui nous a été présentée ? Quelles difficultés pour passer de l’invention à l’innovation ?

  Continuer la lecture de « Montée en charge d’Electrocycle, l’Asso D3E »

Aux origines du projet D3E ?

Il est parfois difficile d’identifier l’élément déclencheur déterminant d’un projet. « Le projet D3E » sur les déchets d’équipements électriques & électroniques (D3E) a été initié fin 2011. Né officiellement à l’occasion de la Semaine Européenne de Réduction des Déchets (SERD 2012). Il est en fait le fruit d’une lente maturation intellectuelle. Il y a d’abord eu, une opportunité puis un faisceau de facteurs déclenchants.
L’opportunité, c’est celle du temps à soi pour décider s’il fallait rechercher un nouvel emploi ou créer le sien en déployant toute la palette de ses compétences développées lors d’un parcours professionnel riche. Revenir sur les facteurs déclenchants du projet D3E, c’est faire un retour sur une expérience personnelle ancienne d’utilisateur des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC). Continuer la lecture de « Aux origines du projet D3E ? »

Rencontre d'Open Food Facts lors de l'Ubuntu Party des 24 et 25 mai 2014

Les 24 et 25 mai 2014 s’est tenue une nouvelle Ubuntu Party. Nous y retrouvions un certain nombre de compères. L’occasion aussi de découvrir d’anciens ou de nouveaux projets autour du libre et de l’open source. Nous avons pu rencontrer Stéphane, fondateur de Open Food Facts. Qu’est-ce que le projet Open Food facts ? Quelle(s) lien(s) possible(s) avec le projet D3E ?

Continuer la lecture de « Rencontre d'Open Food Facts lors de l'Ubuntu Party des 24 et 25 mai 2014 »

Check, échec, cheick et chèque

Le projet D3E, lancé fin 2011, à l’occasion de la SERD 2012 a connu un certain nombre d’évolutions. Initié par un collectif puis mené par une association, il est maintenant accompagné par une entreprise. Seul le futur, nous dira, s’il conduira à la création d’une coopérative dédiée au traitement des D3E fonctionnant en circuit court.

La future AG d’Electrocycle, l’Asso D3E se tiendra à la fin du mois. Il nous a semblé pertinent de faire un point rapide sur l’expérimentation dite des 42 et d’expliciter les raisons d’une réorientation politique du projet D3E.

Continuer la lecture de « Check, échec, cheick et chèque »

Appel au(x) 42 pour constituer une communauté basée sur le faite-la, vous même !

42, c’est la réponse universelle ! [Enfin, d’après Le Guide du voyageur galactique. ] 42, c’est également le nombre de personnes ou … robots qui se sont enregistrés sur le site de l’assod3e.org pour participer au réseau social Electrocyle (RSE) et s’intégrer à la communauté (informelle) Electrocycle. Ca ne s’invente pas, la possibilité de s’auto-créer un compte sur assod3e.org a été retirée après l’inscription du 42e inscrit le 10 mars 2014 à 13h42 !

Bienvenue donc aux 42 cobayes d’une expérimentation en cours destinée à la mise en place d’une communauté Electrocycle utilisant un outil de réseau social (Buddypress). Continuer la lecture de « Appel au(x) 42 pour constituer une communauté basée sur le faite-la, vous même ! »

Ecoconception et déchets d'équipements électriques et électroniques

Electrocycle, l’Asso D3E a participé à la matinale Apedec de l’écoconception du 25 octobre 2013. Cette matinale avec la journée « Music » s’inscrivait dans une programmation de deux jours co-organisés par l’Apedec et la ville de Montreuil.
Les raisons de cette invitation étaient variées :

  • Embryon de réflexions communes avec le Mozilab (tiers lieu initié par l’Apedec) sur les problématiques soulevées par les déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE ou D3E) ;
  • Expérimentations en cours sur les déchets d’équipements électriques et électroniques avec notamment le projet de base de connaissances visant à déterminer les sous-ensembles réutilisables de D3E grâce à des ateliers ouverts de démontage/inventaire d’équipements électriques et électroniques ;
  • Connaissance des milieux hackerspaces et Fablabs.

La préparation de notre intervention fut l’occasion de nous interroger sur ce qu’est l’écoconception. L’écoute des autres intervenants, nous a permis d’avoir des illustrations de la manière dont, en pratique, elle était déclinée.
Quelques réflexions sur l’écoconception et un bref retour sur notre intervention.

Continuer la lecture de « Ecoconception et déchets d'équipements électriques et électroniques »

wEEEki in progress

Le contenu des discussions à la Rockette Libre fut particulièrement riche le vendredi 18 octobre 2013. En effet, en plus du sujet principal consacré au wEEEki, il fut question :

  • d’un logiciel open-source de gestion intégrée de ressourcerie en cours de développement,
  • d’ateliers de reconditionnement d’informatique tant à la Rockette Libre que dans le cadre des activités de la ressourcerie de la Petite Rockette,
  • de l’organisation d’un futur atelier consacré à Open street Map,
  • et d’autres sujets divers et variés.

Aussi ne faut-il pas s’étonner que nous n’ayons pu résoudre toutes les difficultés rencontrés dans l’utilisation de mediawiki utilisé par le projet wEEEki. Quelles ont été les avancées et que restent-ils à faire ?

Les avancées de l’atelier wEEEki

Il fallait faire un sacré ménage dans les spams qui se sont accumulés depuis juillet. Deux stratégies ont été mis en oeuvre. D’abord la frappe chirurgicale en tentant de comprendre le rôle des différentes tables du médiawiki en lançant quelques lignes de commande sql. Au passage, nous avons pu apprécier la virtuosité d’Olive dans l’utilisation du terminal. Ensuite, en sortant l’artillerie lourde, en décidant finalement d’écraser l’ancienne base par une nouvelle vierge.
La situation présente étant réglée de manière radicale, il fallait prendre des décisions quant à la préservation de ce futur bien commun vis à vis des robots spammeurs. La piste d’utiliser un script analysant le temps de création d’un compte à été évoquée. En effet, il faut quelques secondes à un robot pour créer comptes et pages web alors qu’il est nécessaire de passer plus de temps pour un humain. On a donc là, un moyen de filtrer les spams. Néanmoins, n’ayant pas un tel script sous la main, nous avons commencé par ajouter une « captcha » et imposer la création d’un compte pour pouvoir ajouter une page. [Naifs, nous avions initialement laissé grandes ouvertes les portes pour que chacun puisse, sans compte, ajouter du contenu.]
Une autre décision importante a elle été confirmée. Celle de mettre chacune des pages sous CC By Sa.
Un logo en version 0 a été mis sur le wiki.
4 comptes utilisateurs dont symboliquement 2 appartiennent à deux ressourceries distinctes ont été créés.
La page d’accueil est de nouveau accessible.
[Postérieurement à l’atelier du 18 oct., l’ensemble des pages précédemment créées ont été remises en ligne à partir de fichiers sauvegarder au format txt. L’historique et le nom des contributeurs initiaux n’ont pu être conservés.]

Les points encore à résoudre

Hélas, force est de constater que le wEEEki n’est pas encore redevenu complètement fonctionnel et que quelques progrès restent à faire au regard des robots spammeurs, créateurs de compte.
Si l’on peut créer sans difficulté de nouveaux compte, on ne peut pour le moment créer de page – ce qui d’un certain côté simplifie le problème des robots spammeurs mais n’est sans doute pas la solution la plus appropriée !
Nous avons pu constaté que du spam continue d’exister pour la création de compte.
Enfin, nous avons sans doute été un peu rapide pour présenter l’outil médiawiki que chacun est invité à s’approprier pour contribuer à ce futur commun de la connaissance.

Tout laisse donc à penser que nous programmerons une autre séance. Cela notamment afin, comme l’ont proposé certains participants, de procéder à un démontage/inventaire tout en remplissant dans le même temps le wEEEki – [ce que nous ne faisions pas jusqu’à maintenant]. To be continued…

le 24 oct. 2013
Mise à jour au 1 nov. 2013
CD

Atelier démontage/inventaire d’un appareil photo au Summer Lab de Nantes

Les ateliers de démontage/inventaire d’équipements électriques et électroniques initiés à la Rockette Libre s’opèrent dans un certain contexte. En effet, réalisés dans les locaux d’une ressourcerie, nul besoin de s’inquiéter du devenir des pièces détachées après le démontage. Par ailleurs, il s’agit d’ateliers de sensibilisation et finalement l’objectif n’est pas temps d’inventorier les sous ensembles de l’équipement que de prendre prétexte d’un démontage pour proposer une discussion sur cet équipement, la technique ou la technologie en général et la problématique des D3E.
La tenue d’un atelier démontage/inventaire lors du Summer Lab de Nantes fut particulièrement intéressante puisqu’il permis de partir sur d’autres pistes en vue de proposer une méthodologie de démontage/inventaire tout en image.

Continuer la lecture de « Atelier démontage/inventaire d’un appareil photo au Summer Lab de Nantes »

Appel à participation au projet wEEEki

Vendredi 31 mai 2013 s’est tenu à la Rockette Libre un atelier wEEEki/D3E. Le descriptif annoncé était celui-ci.

Qu’a-t-on fait en réalité ? Où en est le projet wEEEki ? Que faire si ce projet vous intéresse ?

Continuer la lecture de « Appel à participation au projet wEEEki »

Plug on Pmb & Web radio, futures nouveautés du projet wEEEki ?

Depuis le 16 novembre 2012, cinq ateliers démontage/inventaire d’équipements électriques et électroniques se sont succédés à la Rockette Libre. Comment fonctionnent ces ateliers ? Quelles leçons en tirer ? Quelles futures évolutions ?

Continuer la lecture de « Plug on Pmb & Web radio, futures nouveautés du projet wEEEki ? »