Retour sur les séances consacrées à l'électrosensibilité à la Rockette Libre

Le 17 octobre puis le 21 novembre 2014, il fut question d’électrosensibilité à la ressourcerie de la Petite Rockette lors de l’atelier démontage D3E de la Rockette Libre. Retour avant la toute fin d’année 2014 sur ces 2 événements.

La première séance fut consacrée à cerner le sujet de l’électrosensibilité grâce à Nancy, jeune designer qui fait son mémoire sur ce sujet passionnant. Ci-dessous, quelques-unes de nos interrogations collectives sur ce sujet parfois polémique.
Qu’est-ce qu’une onde ? Quels sont les types d’ondes qui ont été identifiées ? Peut-on annuler une onde en la renvoyant ? C’est quoi un bruit blanc ? Que fait un brouilleur ? Contribue-t-il à la pollution électromagnétique ou la réduit-il ? Comment mesure-t-on une onde ? Quelle « différence » entre une onde et une onde électromagnérique ? Quel rapport entre énergie émise et portée des ondes ? Comment percevons-nous les choses ? Combien de sens avons-nous ? Qu’est-ce que ça signifie pour une personne d’être électrosensible ? Quels sont ses symptômes ? Comment vivre avec un handicap & quelles stratégies développer ? Peut-on se désensibiliser à l’électrosensibilité ? Pourquoi l’électrosensibilité est un sujet qui finalement concerne tout le monde ? Les électrosensibles, nouveaux donneurs d’alerte ? L’hétérotopie vous connaissez ? Tiers lieu & hétérotopie, même combat ?

 

La seconde séance a donné lieu a un démontage en règle de 2 claviers et d’un nettoyage appliqué de souris. Si vous n’aviez jamais vu l’intérieur d’un clavier, il fallait être présent pour cette partie de rigolade. Heureusement, Nancy, imperturbable, a pu avec l’assistance de quelques bricoleurs du dimanche suivre un tutoriel afin de réussir l’opération « d’upgrade » (= amélioration du matériel) de son clavier. Une opération délicate qui consistait à glisser une feuille d’aluminium entre le circuit imprimé et les touches du clavier de manière à rendre l’appareil moins émetteur d’ondes électromagnétiques. Pour l’occasion, nous avions avec nous un petit appareil destiné à émettre plus ou moins de bruit en fonction de la quantité reçue d’ondes électromagnétiques. Hélas, bien que nous soyons parvenus à installer le logiciel libre et open source qui allait bien, nous n’avons pu faire fonctionner le dispositif.

Pas grave, l’essentiel était que l’opération se soit bien passée et que notre patient – le clavier de Nancy – donne entière satisfaction à sa propriétaire. :))

*
* *

Merci à tous pour cet « upgrade » des ateliers démontage/inventaire. En effet, il ne s’agissait plus « simplement » de démonter un équipement électrique & électronique (EEE) mais bien de l’améliorer. Etape nécessaire qui a permis de passer quelques mois plus tard (lors de la dernière séance de 2014) à de la réutilisation de pièces détachées d’EEE.

2015, verra-t-il le hack d’un certain nombre de déchets d’équipements électriques & électroniques (D3E) grâce à de la documentation reprise sur le Web (avec ou pas) l’assistance de hackers pédagogues/andragogues ?  😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *