Rentrée en octobre d'Electrocycle & du wEEEKi à la Petite Rockette pour un événement en commun

Tri de D3E

Du 5 au 18 octobre, c’est le temps des communs. Une excellente occasion pour relancer le projet de base de connaissances sur les équipements électriques en fin de vie avec d’autres associations libristes. Picapo & Open Food Facts étant déjà dans la boucle, nous avons songé à demander à Wikimedia France de se joindre à nous.
Le lieu : la ressourcerie de la Petite Rockette, haut lieu de l’économie sociale & solidaire parisienne. Il restait à trouver une date commune sur le créneau de la programmation de la Rockette Libre. Ce sera le 16 oct à partir de 19h.

Pourquoi associer Wikimedia France ? Quel concept pour cet atelier d’octobre ?

Les synergies Electrocycle-Wikimedia France

Notre visite au siège de Wikimedia France nous a montré que des équipements de captation multimédia étaient disponibles pour les événements wikipédiens. Par ailleurs, Sylvain (Wikimedia France) souhaitait justement lancer des ateliers pour faire la promotion de Wikidata. « Cerise sur le gâteau », il avait initié quelques années plus tôt des ateliers vide greniers que nous croyons parfaitement compatibles avec nos ateliers démontage-inventaire.

Petits rappels sur les ateliers démontage/inventaire de D3E

Il s’agit, à partir d’un équipement électriques en fin de vie (fonctionnel ou pas) de procéder collectivement à son démontage et à l’inventaire des-sous-ensembles qui le constituent. Nous suivons une « grille » mise au point au fur & à mesure de nos ateliers expérimentaux qui se sont déroulés entre 2012 et 2014. Les éléments d’information récoltés sont ensuite mis dans une base de données qui a connu plusieurs itérations (PMB, MediaWiki, Plugin WordPress).

Les photos prises lors de l’atelier alimente commons.wikimedia.org .

Un grand moment d’intelligence collective où chacun apporte sa pierre, questionne les choix techniques des fabricants & essaye de comprendre comment tout fonctionne en découvrant les entrailles de cette « boîte noire ».

Une base de connaissances grand public permettant d’en savoir plus sur les équipements démontés mais surtout un outil d’éducation populaire où les participants s’auto-forment à des notions ou concepts scientifiques souvent méconnus.

A terme un outil indispensable à tous les lieux de réappropriation des savoirs et un moyen de créer du lien entre « tiers lieux » ?

Places limitées à 10 personnes maxi. S’inscrire (le prénom ou le pseudo suffit) ici si désireux de participer.

Le 07/09/2015
Cyril

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *