Rentrée de sept. 2013 d'Electrocycle – la communauté D3E ?

Le collectif D3E (déchets d’équipements électriques et électroniques) a vu le jour à l’occasion de la SERD (Semaine Européenne de Réduction des Déchets) 2011. En 2012, le collectif s’est transformé en asso D3E. 2013 verra-t-il émerger une communauté D3E ? Une partie des efforts de notre association ainsi que ceux d’acteurs de la collecte ou du traitement des D3E vont en tout cas dans ce sens.
Pour preuve, quelques événements passés et à venir (non exhaustifs) liés aux D3E qui ne manqueront pas de cimenter notre communauté sur des actions concrètes.

Le Vendredi 6 septembre de 16h à 20h s’est tenue la première « démantèlement party » lancée à l’initiative de la Collecterie et du Mozilab de Montreuil. Elle a réuni à la Collecterie quelques membres fondateurs de ce mouvement de réappropriation autour des D3E mêlant éducation populaire, environnement et DIY. L’objectif était double puisqu’il s’agissait de démanteler les équipements électriques et électroniques « afin de ne garder que les parties intéressantes : afficheurs, moteurs, alimentations… » mais également « de discuter du devenir des D3E et de leur réemploi ». (Nicolas)
Yann, postérieurement à l’atelier a proposé de « créer des objets numériques ayant une utilité directement sociale ». Le nom est déjà trouvé « Rencontres du 3e geek ». Le concept serait celui-ci : « grâce aux réseaux des uns et des autres, agréger des personnes possédant des compétences techniques diverses et variées (développeurs, designers, ergonomes, roboticiens, créateurs et bidouilleurs en tous genres, formateurs, financiers… liste non exhaustive) autour de projets numériques à « forte valeur sociale ajoutée » ». Un concept déjà mis en oeuvre par le Loop notamment lors de son futur atelier compteur geiger du 4 oct. ?
Stéphane, quant à lui, pense déjà à aller au-delà du réemploi en s’intéressant au recyclage notamment du Coltan après la lecture de http://journal-audible.org/geopolitique-nos-telephones-portables-financent-la-guerre-au-congo/ .
On le voit les futurs axes de travail ne manqueraient pas.

Le dimanche 22 septembre, place à « la voie est libre ». L’Apedec – déjà participante en 2012 : http://www.youtube.com/watch?v=nMzq2k6x4Ng – et le Mozilab devrait y tenir un stand.

Le mardi 24 septembre, c’est la « soirée Re Economy » organisée par le Festival des Utopies Concrètes. Un temps idéal pour réfléchir en marge ou pas de la soirée à des entreprises s’occupant de D3E ?

Le vendredi 18 octobre les ateliers de démontage/inventaire d’équipements électriques et électroniques à la Rockette Libre reprennent.

Enfin, le jeudi 24 octobre au matin, l’APEDEC organise avec le soutien de la Région et du Syctom sa 3ème matinale de l’éco-conception avec comme thème : « comment éco-concevoir demain ? » (9h30 à 13h). Une invitation l’après-midi est lancée par le Président de l’Apedec, Philippe Schiesser « pour venir partager expériences, réalisations et projets dans le domaine de la réduction des déchets, les nouvelles formes de prototypage rapide, la co-conception ou le codesign avec les usagers, l’économie du partage… »

CD,
Le 12/09/2013

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *