Plug on Pmb & Web radio, futures nouveautés du projet wEEEki ?

Depuis le 16 novembre 2012, cinq ateliers démontage/inventaire d’équipements électriques et électroniques se sont succédés à la Rockette Libre. Comment fonctionnent ces ateliers ? Quelles leçons en tirer ? Quelles futures évolutions ?

Le dispositif des ateliers

Le dispositif est assez facile à résumer en quelques mots-clés : convivialité, échanges de savoirs, atelier d’intelligence collective et improvisation.
A partir d’un équipement électrique et électronique fournit par la ressourcerie de la Petite Rockette, se tient – en principe le 3e vendredi du mois – un atelier de démontage/inventaire (non exhaustif) des sous-ensembles de l’équipement examiné. Il réunit un groupe de personnes (quelques habitués et de nouvelles têtes aux profils personnels et professionnels extrêmement variés). Un animateur non professionnel et bénévole joue les béotiens et comme chaque membre du groupe apprends des choses. Voir l’annonce officielle de la Rockette Libre pour plus d’infos : http://rockette-libre.org/19-avril-2013/

Quelles leçons en tirer ?

Ces ateliers sont des moments agréables où les individus ont plaisir à échanger et à se rencontrer pour former un groupe d’apprenants. Les retours des participants sont assez bons. Le lien social se tisse assez facilement. D’un point de vue purement subjectif, c’est une réussite.

Objectivement, nous sommes à des années lumière de la mise en place d’une base universelle de connaissances sur les sous-ensembles d’équipements électriques et électroniques devenus des déchets. C’est sans surprise car l’objectif de ces ateliers n’est pas là ! Il s’agit d’apporter modestement sa contribution au traitement des déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE ou D3E) en sensibilisant concrètement aux D3E et en expérimentant sur une dizaine d’objets une méthodologie et des outils (dans leur version alpha) qui pourraient permettre [dans quelques années] la constitution d’une base universelle de connaissances, complémentaire de Wikipedia.

Le logiciel Pmb a été choisi pour identifier les équipements électriques et électroniques ayant fait l’objet du démontage/inventaire. Médiawiki sert à résumer les questionnements du groupe. Ces deux outils sont à l’heure actuelle – et on ne peut que s’en désoler – exclusivement utilisés par l’animateur de ces ateliers. Pour améliorer la résilience de ce projet tout comme son intérêt, il est évident qu’il faudra dans les mois qui viennent aller vers plus d’interactivité et de DIY (do it yourself).

Quelles futures évolutions ?

Les participants voire même les non-participants sont invités à compléter s’ils le souhaitent les quelques prises de note de l’animateur de ces ateliers http://weeeki.rockette-libre.org/index.php/Accueil. Le wiki ne doit pas être alimenté par une seule personne. Pour info, actuellement, il n’y a nul besoin de mot de passe pour pouvoir modifier les informations présentes.
Pour l’ajout de métadonnées dans la base de données des équipements électriques et électroniques, le projet plug on Pmb va prochainement être lancé. De quoi s’agit-il ?

Parce que l’interface de Pmb se révèle assez peu user friendly, l’idée serait de coder une interface simplifiée de saisie et de recherche qui se « pluggerait » à la base mySql de Pmb. Ce projet ne bénéficiant d’aucun financement, le « modèle économique » pourrait se poser avec plus d’accuité que pour l’ensemble du projet D3e. Nous ne sommes plus sur de la réutilisation mais de la création. Cette interface, une fois créée pourrait faire l’objet d’une exploitation en bien commun par la communauté lui ayant donné le jour. Un moyen de souder un groupe et de faire émerger une communauté autour des D3E ?

Pour améliorer la diffusion de ces ateliers, enregistrer (plutôt sous-forme sonore et sans images) tout ou partie de ce qui s’y passe a plusieurs fois été évoqué. Une piste sérieuse, d’autant qu’une animatrice de radio XP avait proposé d’enregistrer une émission autour de ces ateliers. Quand on sait en plus que la future webradio trop large, cherche du contenu, on se dit qu’il y a matière à mutualisation. Pour le moment un email proposant un rapprochement avec l’info fuskée est resté sans suite. Mais qui sait ? Autant certaines choses prennent du temps, d’autres peuvent être rapidement mise en oeuvre.

Autre piste d’évolution, la prise de photographies des sous-ensembles d’équipements inventoriés. L’idée a été lancée mais pour s’y retrouver cela nécessiterait de mettre en place une nouvelle base de données iconographiques couplée avec le système actuel. Ce ne serait pas complètement impossible, techniquement très faisable mais vu l’investissement en temps que cela nécessiterait et les moyens humains disponibles, c’est assez irréaliste en l’état actuel des choses.

Enfin, si nous simplifions une partie du travail de la ressourcerie en démantelant un équipement qu’ils pourront ainsi plus facilement valoriser, on pourrait souhaiter une meilleure synergie avec le fonctionnement de la ressourcerie. Il était envisagé de lancer dans la continuation des ateliers démontage/inventaire des ateliers réutilisation, or pour le moment force est de constater que cela n’a pas encore été possible. On aurait aussi aimé découvrir quelles pièces parmi celles

récupérées faisaient l’objet d’une réelle réutilisation.

*
* *

Exceptionnellement, afin de se donner du temps pour réaliser ce futur interface plug on Pmb, il est probable qu’il n’y aura pas d’atelier démontage/inventaire pour le mois de mai. Peut-être le remplacerons-nous par un atelier codage ? Rester à l’écoute de http://rockette-libre.org pour en savoir plus !

Le 10/05/2013
CD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *