Mesures d'ondes électromagnétiques grâce à un capteur d'induction magnétique

Retour sur la séance de démontage D3E du 20 février 2015 à la ressourcerie de la Petite Rockette dans le cadre de la programmation Rockette Libre. Nancy y a poursuivit le cycle sur l’électrosensibilité entamé en 2014.

Illustration concrète de l’intelligence collective pour un blindage de souris. Nouvelle Maïeutique autour des ondes électromagnétiques.

L’intelligence collective à l’œuvre

Précédemment, nous avions pu installer Audacity, logiciel libre et open source d’éditeur de son. Ce dernier était nécessaire à la lecture des données transmises par un capteur dont nous ignorions alors le nom. En théorie, les ondes électromagnétiques devaient être enregistrées par le capteur et transformées en ondes sonores qui devaient pouvoir être lues par Audacity. Nous n’avions pas réussi à valider la théorie…
Cette séance devait nous permettre dans un premier temps de tester la mesure des ondes électromagnétiques générées par une souris d’ordinateur puis d’utiliser de l’aluminium pour réduire la quantité d’ondes émises par cette souris. Audacity devant démontrer que le blindage était (ou pas) une réussite.

Nous bloquions de nouveau sur Audacity quand Quesh nous a fait part d’une hypothèse intéressante. La prise jack, plutôt ancienne, pouvait ne pas être compatible avec le PC récent de Nancy. Nous décidions donc d’utiliser l’ordinateur portable de Bérangère, une habituée de nos ateliers « démontage D3E ». Heureux hasard, ce dernier était déjà équipé d’Audacity. La maîtrise de Quesh du logiciel nous a permis de valider l’hypothèse de non compatibilité du capteur avec le portable de Nancy. Car, effectivement, nous avons pu avoir des mesures du capteur. Aussitôt, un certain nombre d’équipements électriques & électroniques (chauffage, téléphone portable, ordinateur portable et souris) ont fait l’objet de tests & de mesures.

Bernard a pu apporter ses lumières de vulgarisateur scientifique. Tandis que Nancy, imperturbable aux digressions à pu entamer le test de blindage, puis de démontage de la souris.
Cette expérimentation a été l’occasion de soulever de nombreuses questions et discussions intéressantes.

Maïeutique autour de notre expérimentation sur les ondes électromagnétiques

 Quel est le nom de l’objet qui nous permet lors de l’expérimentation de capter les ondes électromagnétiques ? Que fait-il exactement ? Le capteur utilisé est-il réellement pertinent ?

Quel rapport y-a-t-il entre cet appareil et le système d’écoute (en mode espionnage) d’un téléphone ou d’un PC ?

C’est quoi un protocole scientifique ? Changer le nombre de personnes présentes lors de l’expérimentation a-t-il une incidence sur la mesure des ondes électromagnétiques des équipements testés ? Les mesures seraient-elles les mêmes pour un appareil identique (même modèle) ou si elles étaient effectuées par un autre capteur ou à l’aide d’un autre logiciel ?

Quels sont les appareils parmi ceux testés, qui émettent le plus d’ondes électromagnétiques ? L’hypothèse faite, à savoir plus les ondes captées sont nombreuses  plus le son sera fort, est-elle correcte ? Le blindage mis en œuvre est-il efficace ?

La résonance, ça sert à quoi ? Comment représente-t-on une onde ? Comment annuler une onde ? Quelles relations existent-ils entre ondes, matière et énergie ? Comment fonctionne la téléportation ? Star Trek, mieux que Cosmos 99 ?  😉

*
* *

Des questions intéressantes dont nous avons pu approfondir certaines réponses grâce à la visite initiée et conduite par Bernard au Palais de la Découverte le samedi 7 mars.

23/02/2015
Mise à jour au 11/03/2015
CD

1 réflexion sur « Mesures d'ondes électromagnétiques grâce à un capteur d'induction magnétique »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *