Mai, fait ce qu’il te plaît ?

Si vous souhaitiez nous rencontrer, quelques occasions à venir ou … passées si vous avez trop attendu. 😉

Et déjà quelques dates pour les mois d’après…

  • 17 et 18 juin 2017 : Fête de la récup #3 au blanc manteau (en cours de programmation)
  • du samedi 14 octobre au samedi 29 octobre 2017 : Numéricité #2 à la bibliothèque de l’Hays les roses
  • 8, 9 et 10 septembre 2017 : Ubucon (en cours de programmation)

Quels liens entre l’extractivisme & les déchets électroniques ?

La journaliste Anna Bednik, que nous avons eu l’occasion de croiser à plusieurs reprises, a publié en 2016, un livre intitulé Extractivisme : exploitation industrielle de la nature : logiques, conséquences, résistances. Ci-dessous, une citation qui permet de mettre en lumière extractivisme et objet du quotidien à partir des codes-barres.

Continuer la lecture de « Quels liens entre l’extractivisme & les déchets électroniques ? »

La durabilité des équipements électriques & électroniques : rêve ou future réalité ?

Le « projet  D3E » a été initialement impulsé par le désir d’un des co-fondateurs d’Electrocycle de se créer un emploi qui avait du sens, à partir d’un axe traitement de l’information sur la problématique des « déchets d’équipements électriques & électroniques ».
Le projet a muté en une expérimentation sur les équipements électriques & électroniques en fin de vie. Il a permis aux membres de notre association d’avoir une compréhension plus fine du fonctionnement de notre société de consommation.   Depuis 2015, une orientation autour du « design libre » a progressivement été prise (cf. notamment le projet regen box).

Il est certaines choses qu’on ne comprend qu’en « mettant les mains dans le cambouis ». Nous avons fait cette expérience.
Trente ans auparavant, François Marthaler avait fait lui aussi les constats que nous avons redécouverts. Nous vous recommandons sa courte conférence « Obsolescence programmée vs durabilité planifiée ».

La durabilité grâce à des appareils open source a progressé mais que le changement est parfois long…

Le 25/05/2016
Cyril

 

Quelles activités électrocycléennes ?

Pour faciliter la lisibilité de notre association, voici à l’attention de potentiels sympathisants ou nouveaux adhérents, un résumé des activités possibles à co-construire.

Continuer la lecture de « Quelles activités électrocycléennes ? »

L'électrosensibilité en débat

En oct. 2014,  grâce à Nancy, nous nous penchions sur l’électrosensibilité et les EHS (électro hyper sensible).

Le documentaire « cherche zone blanche désespérément » de Marc Khanne est venu compléter ce que nous avions appris. On y découvre, notamment, que la technologie du téléphone sans fil est héritière du radar. Et que des études, dès les années 50, évoquaient des conséquences néfastes sur la santé des opérateurs. Un contenu riche qui fut débattu sur la chaine public sénat le lundi 20 juillet. Un représentant de l’UFC que choisir s’opposait violemment (aucun coup n’a été échangé mais on a pu remarquer une certaine … tension) à un représentant des « Robin des Toits ».

Nous verrons en septembre, en fonction des disponibilités de Nancy, si nous poursuivrons les ateliers électrosensibilités.

Le 22/07/2015
Cyril

Caches de farfadets pour téléphones portables

Le meilleur moyen pour isoler un équipement électrique & électronique, c’est une cage de faraday. Onéreuse et compliquée à mettre en œuvre, les esprits malicieux rassemblés à la ressourcerie de la petite rockette lors de la programmation de la rockette libre du 17 avril 2015 ont uni leurs efforts pour imaginer d’autres dispositifs : les caches de farfadets !

Pourquoi ces expérimentations en vue de blinder un téléphone portable ? Quelles autres questions ont été posées lors des discussions du 17 avril ? Quels résultats ?

Continuer la lecture de « Caches de farfadets pour téléphones portables »

Du démontage à la réutilisation de pièces détachées d'équipements électriques & électroniques : les robots absurdes

Face au gaspillage de ressources qu’est le « recyclage » des déchets d’équipements électriques & électroniques (D3E), Electrocycle, l’Asso D3E soutenue par InfoGnuEureka porte le projet D3E.

Techniquement, le « recyclage » de D3E consiste à démanteler les équipements électriques & électroniques puis à les broyer pour enfin soit les « valoriser énergiquement » (l’incinération par exemple du plastique) soit refondre les parties métalliques pour obtenir de la « matière première secondaire ». Dès l’origine du projet, nous nous sommes dit : et si on réutilisait différemment certaines pièces détachées ?

Les ateliers démontages de D3E lors des événements Rockette Libre, nous ont permis de comprendre ce qu’est un équipement électrique & électronique et nous ont démontré que la notion de déchet était souvent assez subjective.

A l’approche des fête de fin d’année, Electrocycle, l’Asso D3E passe à la vitesse supérieure puisqu’elle se lance sur une proposition d’Ariel dans la réutilisation de certaines pièces détachées. Connaissez-vous le concept de robots absurdes ? Que la réponse soit positive ou négative, nous vous convions à passer le vendredi 19 décembre à la ressourcerie de la Petite Rockette pour un atelier participatif de construction de robots absurdes.

  Continuer la lecture de « Du démontage à la réutilisation de pièces détachées d'équipements électriques & électroniques : les robots absurdes »

Démontage et hack d'un écran plat LCD

ecran plat D3E

Victime : LG Flatron LCD 563LE
Matricule : 107KG04999
Etat : D3E (fabriqué en juillet 2001)
Symptôme : écran devient noir après quelles secondes allumés, causes possibles : bloc alimentation défectueux ou bloc « gestion affichage » défectueux.

petit nom

I/ Démontage !

On commence par se débarrasser du pied, une fois déposé nous pouvons voir que notre écran est alimenté en CC (Courant Continu) 12V et que la sortie est du VGA.

CIMG0043

Ensuite on dépose la plasturgie arrière. Premier constat l’écran est quasiment totalement isolé par une cage de faraday (les plaques de métal qui protège les cartes électroniques) seule la carte de commande est en dehors.

CIMG0044

On libère la carte principale, gestion de l’alimentation, et du signal (entre la carte de commande et les autres cartes (2 visibles par les câbles qui sortent de la carte principale)

CIMG0045

Extraction de la carte principale.

CIMG0047

Dépose de la plasturgie avant (avec la carte de commande).

CIMG0048

On libère l’écran de sa cage (de faraday).

CIMG0049

Nous voyons maintenant la carte de gestion de l’éclairage de l’écran. (à gauche)

CIMG0050

Voilà pour la partie démontage. A partir de là 2 choix de hacks s’offrent à nous, le premier est un détecteur d’interférence électromagnétique sommaire, le second est un éclairage basse consommation par récupération du système d’éclairage de l’écran.

II/ Hack 1 : Le détecteur de bruit électromagnétique !

Assez simple, la cage de faraday protège la carte de gestion de l’affichage du bruit électromagnétique ambiant. Pour transformer de façon sommaire notre écran en détecteur, il suffit de retirer la cage de faraday. Sans cage la carte de gestion de l’affichage affichera un fond blanc attaqué par le bruit.

La vidéo montre le bruit généré par la simple carte principale non isolée.

III/ Hack 2 : Eclairage basse consommation (12V XW)

On continue de démonter l’écran pour extraire, la carte principale, la carte d’éclairage et les deux fluotubes qui sont la source de lumière de l’écran.

On rebranche le tout, on met en série un ampèremètre  pour pouvoir calculer la consommation du dispositif.

CIMG0051

 

Le système pour fonctionner à besoin de 1,6A environ (plus les néons sont chaud moins le courant est élevé, comme un diesel plus il est chaud moins il consomme de carburant) pour un courant de 12V en continue. Nous avons donc ici une puissance consommée de :

P = U.I (P notre puissance en Watt, U notre tension en Volt (ici 12V) et I notre inténsité en Ampère (ici 1,6A)

P = 12 x 1,6 = 19W

En comparaison mon ampoule basse consommation consomme 26W et éclaire jaune. La lumière d’un fluotube est blanche. Et la puissance décroit en fonction de la température des tubes, de 1,69A au démarrage à 1,45A en régime stationnaire (soit une puissance de 17,4W).

De plus la carte principale consomme pour des fonctionnalités qui ne sont plus utilisé (carte de commande, carte d’affichage, et gestion de la sortie vidéo), donc un système très certainement optimisable.

En conclusion, nous somme entre la LED et l’ampoule basse consommation.

En mémoire du wEEEki…

Parce que l’objectif initial avait été atteint. Mais aussi par fautes de participants et en raisons de problèmes techniques, le wEEEki sous la forme d’un wiki (sous Mediawiki) hébergé sur weeeki.rockette-libre.org a été « enterré » en novembre 2013 pour être partiellement intégré à un plugin Word Press de notre site associatif.

L’articulation catalogue et base de connaissances restait encore à trouver. Nous espérons que des travaux préparatoires pour passer au web sémantique permettront grâce à l’utilisation de CubicWeb & l’aide de logilab.fr d’aller plus loin.

Ci-dessous, la page d’accueil du projet wEEEki tel qu’elle existait en novembre 2013 pour « commémorer » l’événement.

Continuer la lecture de « En mémoire du wEEEki… »

SERD 2014, futur ramdam autour des D3E !

Electrocycle, l’Asso D3E, participera à la SERD 2014. Nous en profiterons pour faire un peu de ramdam sur les suites du projet D3E. Nous pourrions notamment intervenir à la Black-Loop (fusion de la Blackboxe et du Loop) & à la Paillasse [date à confirmer]. Faisant partie du /Tmp/lab nous ne l’avons pas mis dans la programmation. 😉 Si le temps le permet, nous passerons aussi peut-être voir les copains du Faclab & du Fablab du Carrefour Numérique.

Détail de la programmation et réponse à la question posée systématiquement : celle du modèle économique du projet D3E.

Continuer la lecture de « SERD 2014, futur ramdam autour des D3E ! »