Rentrée de sept. 2013 d'Electrocycle – la communauté D3E ?

Le collectif D3E (déchets d’équipements électriques et électroniques) a vu le jour à l’occasion de la SERD (Semaine Européenne de Réduction des Déchets) 2011. En 2012, le collectif s’est transformé en asso D3E. 2013 verra-t-il émerger une communauté D3E ? Une partie des efforts de notre association ainsi que ceux d’acteurs de la collecte ou du traitement des D3E vont en tout cas dans ce sens.
Pour preuve, quelques événements passés et à venir (non exhaustifs) liés aux D3E qui ne manqueront pas de cimenter notre communauté sur des actions concrètes.

Continuer la lecture de « Rentrée de sept. 2013 d'Electrocycle – la communauté D3E ? »

Bienvenue au Mozilab ?

Août est propice au farniente et parfois aux réunions. Lundi 12 août, nous (Laetitia, Philippe, Guillaume, Cyril) discutions notamment des modalités d’ouverture du Mozilab à un public restreint (au moins dans un premier temps).
Rappelons que le Mozinor est une zone d’activité industrielle et donc pas un ERP (établissement recevant du public). Le Mozilab étant situé au 4e étage de cette zone industrielle, cela n’est pas sans poser quelques difficultés d’accès et de sécurité. Comment concilier ces impératifs avec les besoins du Mozilab en volontaires pour aider au développement du projet soutenu par l’Apedec ?
Petit brainstorming ci-dessous à partir de questions qui nous semblent pertinentes pour aider à la mise en place d’une communauté Mozilabienne.

    1. Quelle est la vocation du Mozilab ? Quels sont ses missions/rôles/objectifs… ?
    2. Quels profils pourraient avoir les volontaires de la première vague en mode ouverture restreinte ?
    3. Quel(s) intérêt(s) à participer bénévolement ?
    4. Comment organiser au mieux la relation salarié(s) / bénévoles au Mozilab ?
    5. Que faire et quand ?
    6. Les bénévoles interviendront-ils dans la conception, la gestion et la mise en oeuvre du Mozilab ?
    7. Quelles contraintes à respecter ?
    8. Quelles modalités pratiques (par ex. jour et heure) pour l’ouverture du lieu ?
    9. Combien de personne peut accueillir le Mozilab ? Quelle est sa superficie ?
  1. Faut-il dès à présent co-construire une charte fixant des règles quant à l’accès au Mozilab pour la communauté virtuelle Mozilabienne ?
  2. Quelles interactions entre une éventuelle « communauté Mozilabienne », le Mozilab et les entreprises de la zone industrielle du Mozinor ?

Il y a des synergie évidentes entre notre projet associatif sur les D3E et celui du Mozilab notamment quant à la mise en place d’une commauté D3E. Nous poursuivrons donc notre rapprochement avec ce nouveau lieu. La pratique et le futur nous diront jusqu’où nous irons.

Le 16 août 2013,
Mis à jour le 16 sept. 2013
CD

Manifeste pour l'open D3E ?

Après un énoncé de certains fondamentaux sur les équipements électriques & électroniques, on abordera succinctement quelques enjeux autour des déchets d’équipements électriques et électroniques (D3E). Le décor étant planté et après avoir remis en cause la voie du tout recyclage, on introduira la notion d’open déchets d’équipements électriques & électroniques.

Continuer la lecture de « Manifeste pour l'open D3E ? »

La gestion des déchets en mode open source ?

Vendredi 19 juillet 2013, s’est tenue ce qui sera peut-être connu dans quelques année comme la première discussion sur de « l’Open Déchet » dans les lieux comme les hackerspaces, fablabs, open ateliers ou ressourceries. La problématique étudiée était celle de « Comment gérer les déchets dans les lieux de réappropriation des savoirs et techniques ? » Nous n’étions que peu nombreux et quelque part heureusement puisque nos échanges ont duré près de … 4h. Regards croisés à partir d’expériences de terrain dans les lieux tels que les hackerspaces, les fablabs et les ressourceries.
Le lieu de réunion choisi n’était pas anodin puisqu’il s’agissait du Mozilab. Du fait de sa proximité avec la Collecterie de Montreuil, du profil de la future « Fabmanageuse » très impliquée dans la récup’, et du questionnement du lieu sur cette problématique, c’était une évidence que d’y tenir une réunion.
Quelles sont les questions qui ont été débattues ?

Continuer la lecture de « La gestion des déchets en mode open source ? »

Atelier démontage/inventaire d’un appareil photo au Summer Lab de Nantes

Les ateliers de démontage/inventaire d’équipements électriques et électroniques initiés à la Rockette Libre s’opèrent dans un certain contexte. En effet, réalisés dans les locaux d’une ressourcerie, nul besoin de s’inquiéter du devenir des pièces détachées après le démontage. Par ailleurs, il s’agit d’ateliers de sensibilisation et finalement l’objectif n’est pas temps d’inventorier les sous ensembles de l’équipement que de prendre prétexte d’un démontage pour proposer une discussion sur cet équipement, la technique ou la technologie en général et la problématique des D3E.
La tenue d’un atelier démontage/inventaire lors du Summer Lab de Nantes fut particulièrement intéressante puisqu’il permis de partir sur d’autres pistes en vue de proposer une méthodologie de démontage/inventaire tout en image.

Continuer la lecture de « Atelier démontage/inventaire d’un appareil photo au Summer Lab de Nantes »

D3E au Summer Lab de Nantes

Du 8 au 14 juillet 2013 s’est tenu le Summer Lab de Nantes organisé par l’association PiNG en partenariat avec l’ENSA. PiNG, comme il est précisé sur http://www.pingbase.net/wordpressfr/ping/projet-associatif , « explore les pratiques numériques et invite à la réappropriation des technologies. A la fois espace de ressources, d’expérimentation et atelier de fabrication numérique (Fablab), l’association développe son projet autour de la médiation, la pédagogie, l’accompagnement et la mise en réseau des acteurs. »
En quoi consistait le Sumer Lab et quelles rencontres intéressantes y avons nous faites ?

Continuer la lecture de « D3E au Summer Lab de Nantes »

Appel à participation au projet wEEEki

Vendredi 31 mai 2013 s’est tenu à la Rockette Libre un atelier wEEEki/D3E. Le descriptif annoncé était celui-ci.

Qu’a-t-on fait en réalité ? Où en est le projet wEEEki ? Que faire si ce projet vous intéresse ?

Continuer la lecture de « Appel à participation au projet wEEEki »

Séance de hacks en abyme le vendredi 31 mai à la Rockette Libre

La mise en abyme « est un procédé consistant à représenter une œuvre dans une œuvre du même type, par exemple en incrustant une image en elle-même« . (Wikipédia) Le hack en abyme pourrait être un procédé consistant à détourner une oeuvre de l’esprit dans une oeuvre du même type. Ci-dessous, un exemple avec le projet de « ressourcerie virtuelle de déchets d’équipements électriques et électroniques » et une invitation pour l’expérimenter.

Continuer la lecture de « Séance de hacks en abyme le vendredi 31 mai à la Rockette Libre »

Hacks en série lors du Bellastock 2013

Chaque année depuis 2006, se tient un festival un peu particulier. Des étudiants en architecture avec parfois quelques urbanistes, des paysagistes… se réunissent pour expérimenter pendant quelques jours l’autoconstruction avec des matériaux de récupération. Cette année, après un changement de dernière minute pour des raisons de sécurité, c’est à Maisse dans l’Essonne que s’est tenu le Bellastock 2013 « Greenwashing » avec pour thème l’architecture et les plantes.

En prenant possession du terrain mis à disposition par un particulier, la priorité c’était, pour les 1000 participants Bellastock, d’avoir un toit sur la tête à cause de la pluie me disait le dimanche 19 mai, à l’occasion des portes ouvertes, mon Guide Simon. Le résultat était véritablement très impressionnant. On pouvait voir des abris singuliers créés par des équipes de 5 personnes. Les caractéristiques communes étaient l’utilisation de gaules de chataigner, de la ficelle en sisal,  quelques palettes au sol et une couverture étanche apportée par les participants. On trouvait également des infrastructures collectives comme un dortoir pour le staff, une scène, une cuisine, des toilettes sèches et une grande douche. Bref, un authentique village éphémère composé de structures entièrement naturelles mais parfaitement fonctionnelles. Nos apprentis architectes ont manifestement un sens de la débrouille et du détournement très développé.

Quel rapport avec Electrocycle-l’Asso D3E me direz-vous ? Des « glaneuses », installations lumineuses réalisées à partir de skydomes récupérés sur un site en démolition l’année dernière, fournissaient au village la lumière électrique dont il avait besoin. Bel exemple parmi d’autres de ce que peut-être le détournement d’un objet pour en faire autre chose. Du hacking donc ! « Dans un sens large, le hacking concerne les activités visant à détourner un objet de sa fonction première. Le hacking a pour fonction de résoudre ou d’aider à résoudre des problèmes, et cela dans de nombreux domaines. » dixit wikipédia.
Ces réalisations n’ont pu être possibles que grâce à une solide organisation mêlant identification de sources de récup’ et logistique. Une organisation qui pourrait encore être optimisée les prochaines années par un système d’information intégrant de la cartographie. Un chantier qui s’intégrerait dans les réalisations en cours d’Electrocycle-l’Asso D3E ayant pour objet de fédérer un certain nombre d’acteurs de la récup’ d’équipements électriques et électroniques afin d’améliorer le réemploi et la réutilisation des D3E ?

Le 29/5/2013
CD – CL

Baptème du Mozilab, un nouveau lieu d'intelligence collective, le 13 juin 2013

Le 15 juin sera inauguré la boutique de la Collecterie à Montreuil. Un peu avant, c’est un nouveau lieu de résilience et d’intelligence collective qui aura vu officiellement le jour, le Mozilab. Le mois de juin sera donc particulièrement faste pour Montreuil, ville en Transition.
Electrocycle-l’Asso D3E avait rencontré précédemment, Nicolas de la Collecterie. C’est guidé par Laétitia et en compagnie de Philippe et Jean-Baptiste que nous avons découvert ce futur nouveau lieu. Quelles sont les grandes lignes du projet ? De quoi aurait-il besoin ?

Continuer la lecture de « Baptème du Mozilab, un nouveau lieu d'intelligence collective, le 13 juin 2013 »