Compte rendu de l'Atelier Démontage Inventaire du 09/05/2014 : Poste audio, perceuse et machine expresso !

Le vendredi 9 mai 2014 c’était atelier démontage inventaire à la Rockette Libre, et on peut dire qu’on en a démonté du D3E.

Le poste audio (K7, CD, FM) était totalement fonctionnel, le fait d’être dans la ressourcerie nous a permis de tester successivement le lecteur CD, le lecteur cassette. Tout marchait sur notre patient, seul soucis, les boutons de commande du lecteur cassette manquaient, en secouant l’engin, nous avons découvert que les boutons étaient tombé dans l’appareil.

« Allez on le démonte pour aller les récupérer ! »

Que nenni, en retournant notre combiné nous avons pu extraire les précieux boutons et les faire sortir.

Diagnostique final de notre premier patient, tout marche mais il manque un seul et unique bouton, le bouton stop/eject.

Notre deuxième patient était une perceuse-marteleuse BOSCH.
Test habituel pour faire notre premier diagnostique on la branche et on voit se qui se passe : rien.

« On la démonte !!! »

On ouvre la machine et on voit le magnifique moteur, il n’y a dedans presque que lui.
On s’attelle à le sortir, mais l’une des vis qui tient le réducteur est grippée, impossible de la déloger, coup de marteau, pince, force, rien n’y fait. Il s’agit d’une vise cruciforme (+) nous décidons donc de la scier par le haut afin d’en faire une vis à tête plate (-), ainsi avec un tourne vis plat plus large nous pouvons exercer un couple plus important et donc déloger le forcené.
Le moteur est sorti, cette fois ci, nous pouvons bien voir le rotor et le stator, les faire tourner, mais l’explication théorique sur le fonctionnement du moteur, reste une tache difficile. (Je vous renvoie vers la petite vidéo qui vous dira tout à ce sujet : http://youtu.be/nvqGOn1ZFIw principe de base simple moteur à courant continue)
Il y a dans la perceuse une hélice, qui sert à dissiper la chaleur générée par le moteur, qui est purement et simplement du même type que celui de l’aspirateur (cf. atelier du 11/04/2014).
La partie pour basculer du mode perceuse au mode perceuse-marteleuse, à l’aide d’un commutateur (mécanique) à bille, qui contraint ou non la partie qui accueille le foret dans une position ou dans l’autre (l’autre étant appuyée contre une rondelle crantée qui génère le mouvement de martèlement.)
Enfin l’interrupteur avec un condo et une diode, un système de maintient en position marche.
Et bien sûr j’oubliai, qui dit moteur dit charbons, nos petits chouchous étaient bien usés possiblement l’origine de la panne. Mais l’une des bobines du stator (partie fixe du moteur) avait un fil coupé, ce qui rend toute la bobine inutile car le courant ne peut plus la traverser.
Pour finir la soirée nous avons démonté un troisième patient en express, une machine à expresso.

Test de base on la branche et on se fait un café, tout marche nickel.

« Euh, du coup on la démonte ? » « On la démonte !!! »

Assez difficile à démonter, système de clips en plastique principalement et deux vis torx cachées à l’intérieur de la machine.
Une fois démonté, on voit la pompe qui aspire l’eau du réservoir, pour l’envoyer dans ce qui n’est ni plus ni moins qu’un ballon d’eau chaude, de là l’eau chaude sous pression est envoyée vers la capsule et finit dans la tasse.

Le réservoir (ballon) de la machine à expresso
Le réservoir (ballon) de la machine à expresso

Rien de bien compliqué sauf la partie commande électronique que nous n’avons pas touchée (par faute de temps) et le capteur de niveau d’eau qui est très probablement un capteur magnétique (système de contact par aimant qui indique si oui ou non le niveau d’eau est suffisant.
Par contre le fait de la faire fonctionner avant de la démonter, est à éviter, car la résistance de chauffe du ballon, était brûlante, et on c’est brûlés les doigts à plusieurs reprises. ^^
Une fois remonté, une grosse fuite est apparue, surement un couac au remontage ou au démontage (on a été un peu bourrin par moment).

Atelier riche en démontage, en notion d’électricité (nous avons parlé du déphasage et des techniques de bobinage notamment), et en débats divers et variés, on été abordés les thèmes suivants (critique de la valeur, véganisme, ultra-consommation, salaire universel et j’en passe. :)).

Envie de participer au prochain Atelier Démontage Inventaire ? C’est par ici -> Rockette Libre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *