Allumer le feu !

hand roll piano

DJ Ariel était aux platines de la rockette-libre le 20 nov. 2015. Pendant que Cécile, Madame communication de la Petite Rockette était au fourneau à la Trockette. Alors qu’un autre habitué, Hadrien, était dans ses expérimentations pour faire pousser des champignons. Alimentation ou zikmu, il fallait choisir. Dans les deux cas, une atmosphère chaleureuse & bon enfant qui faisait du bien après les événements récents…

« Laja Soundsystem » a fait une entrée en fanfare dans le catalogue des trucs expérimentaux qui ont du sens d’Electrocycle. Rapide survol de ce qui s’est passé durant l’atelier.

Sur une nouvelle idée géniale de notre bidouilleur/designer en chef, nous avons exploré l’ambiance vintage des années 80. Nous nous sommes retrouvé à parler – pour les plus geeks – enregistrements de programmes informatiques sur cassette audio de magnétophone* pour des machines qui ne possédaient pas alors les capacités de mémoire d’aujourd’hui.

Nous avons pu :

N’oublions pas non plus l’utilisation d’un capteur d’ondes électromagnétiques qui réagissait de manière sonore lorsqu’on l’approchait d’équipements électriques & électroniques. [Clin d’oeil aux ateliers électrosensibilité ].
Certains ont même pu s’essayer au concert improvisé sur un «hand roll piano » (image à la une) rescapé du bac D3E de la ressourcerie. D’autres bruitages comme celui d’un jouet bizarre aux cris extatiques – qui nous ont fait bien rires – ont complétés l’oeuvre du maestro Ariel. Cette dernière a été créée à partir de l’enregistrement éclectique de multiples sources sonores remixées grâce au logiciel libre Audacity. L’occasion aussi de découvrir la richesse des fonctionnalités de ce logiciel notamment l’effet « paulstretch ». Le résultat sonore de nos expérimentations multi-sources est accessible est ici.

C’est dans une ambiance survolté que l’atelier s’est brutalement interrompu en raison, nous l’apprendrons plus tard, d’un néon, qui a semblé ne pas supporter la charge du concentré de bonne humeur de la Petite Rockette. En effet, alerté par une odeur suspecte, nous avons préféré participer aux recherches pour en trouver la cause. Et, à l’issu de la chasse fructueuse, replier bagages. Evidemment, ce n’est qu’au bout d’une bonne heure et demie que l’ensemble des participants de la rockette libre s’est progressivement dispersé pour retrouver chacun son logis. Mais, en se couchant, comme toujours lors de nos séances d’intelligence collective d’éducation populaire, moins bête que nous l’étions le matin. 🙂

Merci Ariel pour ce grand moment pour mélomanes (ou pas) où les D3E étaient une nouvelle fois à l’honneur.

*Objet encore parfaitement fonctionnel ressorti du grenier pour l’occasion .

Le 23 nov. 2015
Cyril

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *