Retours de Daniel après Tech Inn’Vitré

Dès 2012, Daniel, s’est posé la question suivante – et si on mettait à disposition du public, un testeur à côté d’une borne de collecte de piles ? Ce fut le lancement du sauvepile puis la rencontre avec Electrocycle avec un projet communautaire, « Sauvons les Piles ».
Durant 3 jours, Daniel a pu rencontrer différents publics lors de Tech Inn’Vitré. Une manifestation co-organisée par Make me avec qui Daniel et Cyril avaient échangé en 2018. Que retenir de ces 3 jours d’événements ?

Le public fut bien au rdv sur les différents stands proposés dont celui du Sauvepile. Le numérique y était à l’honneur.  Daniel, en plus de proposer une éducation sur les piles incluant des échanges autour de la régénération, s’est employé à expliquer les trois composantes numériques actuels ou futur de son testeur low tech.
a. Qui dit numérique, dit forcément énergie & coût écologique. Le sauvepile est aussi un dispositif d’éducation populaire pour faire comprendre l’impact du numérique sur notre environnement.
b. Low tech, de futures évolutions pourraient permettre de le réaliser localement à partir du parc machines numériques présentes dans les fablabs des sauvepiles version 2.0.
c. Afin de relier les projets de régénération et de testeur, il faudrait une mesure précise du testeur allant au delà d’une luminosité plus ou moins importante pour déterminer si une pile alcaline peut être ou pas régénérée. Il s’agirait là, d’une brique numérique a ajouté dans la version 2.0.

Enthousiastes, deux structures, l’une associative, l’autre privée ont demandé à bénéficier d’un sauvepile ou a en réaliser un ! On touche ici, à une dimension qui n’a pas encore été suffisamment explorée. En effet, l’enjeu, est aussi de mesurer l’impact d’un testeur dans le réemploi des piles. Une expérimentation avec les limites imposées par le bénévolat est en route à la cité des sciences de de la Villette à Paris, au Carrefour numérique. L’idée est de mutualiser les résultats de cette expérience et pourquoi pas , un jour, lancer un service autour du réemploi des piles !

Si vous n’avez pas pu rencontrer Daniel à Tech Vitré, d’autres occasions arriveront prochainement. En effet, il n’est pas impossible qu’Electrocycle soit représenté à Nantes pour un autre événement organisé par Make Me. Par ailleurs, le 27 avril 2019, des membres d’Electrocycle interviendront à l’occasion de la semaine du numérique et de l’environnement au Carrefour Numérique.

Le 18/03/2019
Cyril Desmidt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *